La série Star Wars donne signe de vie et a même droit à un titre de travail : Star Wars : Underworld


Illustration d'article

La série dérivée de Star Wars connait des déboires importants tant le projet est ambitieux. Le producteur Rick McCallum fait le point sur cette série qui a maintenant un titre de travail : Star Wars : Underworld.

Il déclare concernant les histoires « [qu’]elles sont intemporels. Elles prennent place entre Star Wars: Épisode III - La revanche des Sith et Star Wars: Épisode IV - Un nouvel espoir, durant la période de 20 ans pendant laquelle Luke grandit. Il ne s'agit pas de Luc, mais c'est sur cette période que l'Empire tente de prendre les choses en main. C'est ce qu'on appelle Underworld. C'est un titre de travail, mais, fondamentalement, il y a en dessous ce qui se passe dans les milieux des criminels et des gangs. »

 

Nous sommes donc un poil avancé même si le projet a peut de chance d’aboutir au vu du budget de 5 millions de dollars que demanderais un épisode de la série.

 

Cette somme semble peu par comparaison à un film comme Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde qui a un budget de 107 millions de dollars pour 60 minutes de films (budget total du film 300 millions), mais les contraintes sont tout autre et le nombre de plans à effets spéciaux que demandera Star Wars : Underworld est colossal (fonds vert, personnage en image de synthèse…), et ce pour un épisode hebdomadaire. Pour un film normal comme Transformers 3: la face cachée de la Lune il faut une postproduction de 6 mois pour boucler 2 heures de films donc pour Star Wars : Underworld, qui demande des effets spéciaux de grande qualité, si on prend comme base 12 épisodes on obtient une postproduction de 3 ans !!! Il faut donc régler ce genre de problème avant de pouvoir faire quoi que ce soit.